MEDELLIN, LA VILLE ROUGE par Olivier Maurin

Rubrique : COLOMBIE, La Montagne

Certaines villes ont un charme,
une atmosphère, quelque chose de particulier et d’indéfinissable. Medellin est de celle-là.

Le dimanche, les routes et ‘’autoroutes’’ du centre sont envahies par les vélos. Des bibliothèques, des parcs magnifiques ont été construits ou restaurés. La ville s’est même dotée d’un métro et de télécabines, ce qui est suffisamment rare en Amérique latine pour été noté. Ce réseau est d’ailleurs en lui-même une attraction, et pas seulement parce que le personnel est sympa et compétent.

Medellin étant construit dans une large vallée surplombée par deux vastes plateaux, les télécabines sont le moyen idéal pour atteindre les hauteurs, notamment la magnifique bibliothèque España dont les trois blocs noirs dominent la cité. Pour quelques pessos supplémentaires, il est possible d’aller plus loin et, après avoir survolé quelques champs et dépassé les sommets, on finit par atteindre une vaste forêt transformée en parc naturel. Le lieu est encore en construction mais déjà très populaire le week-end. Une autre attraction de la ville est le parapente. Peu chère, facile d’accès et bien encadré, les gens s’y  rendent le dimanche en famille pour sauter accrochés à une aile et survoler leur cité.

 

 

2 Responses to MEDELLIN, LA VILLE ROUGE par Olivier Maurin

  • othom

    Réponse : décembre 1, 2011, 5:24

    T’es chouette la tête à l’envers ;-))

    • Olivier Maurin

      Réponse : décembre 8, 2011, 12:11

      Ouaip. Cela fait un peu flipper sur le moment qd même. On n’ est pas des piafs, mais c’est marrant de faire semblant.

Poster un merveilleux commentaire