NICARAGUA OU COSTA RICA par Olivier Maurin

Rubrique : AMÉRIQUE CENTRALE, Costa Rica, Nicaragua

Visiter le Costa Rica ou le Nicaragua ? Voilà une question qui revient souvent lorsqu’on voyage en Amérique centrale. En général, ceux qui ont traversé cette partie du monde du Nord au Sud vous répondront : le Nicaragua, sans une hésitation.

Là-bas se trouvent les plus beaux volcans du monde, les villes de Grenada et Léon, l’île d’Ometepe, des crabes bleus, des pêcheurs et des plages sans fin sur un océan chaotique. Les Nicas sont d’une drôlerie sans limite. Prenez un bus, asseyez-vous auprès de quelques grands-mères, elles vous offriront un spectacle qui vaut les meilleurs comédies produites par l’Europe et les États-Unis réunis. Certes, vous resterez un temps indéfini dans une étuve surchauffée et vous n’atteindrez votre destination que si les dieux vous sont favorables. De toute façon, il n’y a pas d’autres choix. Mais il y a de ces moments qu’on n’oublie jamais. Les Nicas sont des artistes et des politiques. Quand ils ne font pas la révolution, ils créent des œuvres en sa faveur. Au Nicaragua, la magie règne pour elle-même entre les brumes des forêts et le blanc nacré des îles caraïbes. Sandino a dit un jour ‘’Si 100 hommes aiment le Nicaragua comme je l’aime alors le pays est sauvé’’. Ce pays est de ceux dont on tombe amoureux et qui vous griffent le cœur sans même s’en apercevoir.

Evidemment, les Nicas n’aiment pas le Costa Rica, bien plus riche, qu’ils envient et qui les méprisent. Le monde entier va au Costa Rica, pas chez eux. Cela les irrite. Mon tampon ‘’Nicaragua’’ sur mon passeport m’a sauvé de bien des ennuis auprès des employés (Nicas) de l’aéroport de Miami. Je ne vous mentirai pas, il faut faire preuve d’une certaine prudence pour revenir du Nicaragua avec son argent, son appareil photo et son passeport. Une grande partie du pays n’est que slums misérables aux maisons faites de sacs plastiques et de revolvers.

Au Costa Rica, les gens ont décidé d’être des pacifistes sans armée, de faire dans les petites fleurs, les papillons et le tourisme. Cela leur a tellement bien réussi que le Costa Rica est le pays le plus riche d’Amérique centrale. J’y ai pratiqué le saut à l’élastique. L’équipe était si professionnelle que je me suis au cru au milieu d’un grand restaurant français. Efficace, et sympa en plus. Rien n’est plus facile que de voyager au Costa Rica. Soyez stupide, imprudent et ignorant, un Tica vous conseillera aimablement sur les moyens d’aller de A à B. Les gens vous portent et vous aident sans rien demander en retour. C’est dans leur culture, ils sont plus sympas que les Européens. Le tourisme ayant une part importante dans l’économie, il y a des professionnels du secteur à chaque coin de rue prêt à tout pour vous voir repartir content. N’espérez rien de ce niveau ailleurs en Amérique centrale. L’ambiance est plutôt aux selles de canasson qui se déchirent en plein gallot et aux doubles chevilles cassées lors d’un atterrissage en parapente. Le Costa Rica a un côté Eurodisney qui déplait souvent. Les prix y sont excessifs, la nourriture volontiers aussi douteuse que dans le Quartier latin, les villes sans charme. Si vous voulez sortir des sentiers battus, le moyen le plus simple est de traverser la frontière. Reste que le Costa Rica est le pays le plus facile et le plus sûr à visiter en Amérique centrale. Si je devais voyager pour profiter de 15 jours de vacances, c’est là-bas que j’irai, mais si, comme moi, vous rêvez d’aventures et que vous pensez que l’Amérique latine est ‘’Les Merveilleuses cités d’or’’, allez au Nicaragua (maintenant, tout de suite, le tourisme y est en plein explosion).

Ma conclusion est très personnelle : Gloire au Costa Rica. Et mon  cœur au Nicaragua. C’est là-bas que l’on peut rêver à de grands oiseaux solaires vous emportant au-delà des montagnes.

 

Photos du Nicaragua :

 

One Response to NICARAGUA OU COSTA RICA par Olivier Maurin

Poster un merveilleux commentaire