STREET ART : LA MUERTE par Olivier Maurin

Rubrique : MEXIQUE, Oaxaca

street art © Olivier MaurinLes Aztèques avaient l’habitude de venir sur la tombe de leurs ancêtres pour y déposer des offrandes, y chanter et y danser toute la nuit.

L’Église a pendant plusieurs siècles essayé de faire disparaître le rituel ou de l’amalgamer avec La Toussaint au point qu’il avait presque complètement disparu. Les gouvernements nationalistes post Révolution de 1910 l’ont fait renaître et l’ont développé jusqu’à en faire une part importante du folklore mexicain. C’est José Guadalupe Posada qui, à la même période, a fixé les représentations avec ses cavaleras, squelettes grimaçants caricaturant les hommes de son temps.

L’Art urbain, graff et tag, a pris le relais et, à l’occasion du Dia de los Muertos, les murs se couvrent de cadavres.

 

2 Responses to STREET ART : LA MUERTE par Olivier Maurin

  • Anonyme

    Réponse : janvier 7, 2013, 12:09

    ça fait plaisir de voir de nouveau des photos faites par toi d’art urbain!

Poster un merveilleux commentaire